L'univers des cosmétiques

Les huiles essentielles dans les cosmétiques

L’aromathérapie est à la mode depuis maintenant un certain nombre d’années et avec le développement exponentiel de la cosmétique bio, on trouve maintenant des huiles essentielles partout : crèmes, gels douche, shampoings, bougies, lessive, etc. A quoi servent-elles ? Sont-elles utiles ? Sans risques ?

Qu’est-ce qu’une huile essentielle ?

Les huiles essentielles sont les composés aromatiques de plantes, obtenues après distillation en règle générale. Certaines plantes n’ont pas de molécules aromatiques (le bleuet par exemple) et l’on ne pourra donc pas en extraire d’huile essentielle. Elles reprennent les informations de la plante.

Chaque huile essentielle peut contenir entre 10 et 250 composants dont nombre nous sont encore inconnus, ce qui explique la polyvalence de leur champ d’action et l’action synergique de leurs composants.

Les propriétés des huiles essentielles

Elles ont un pouvoir important d’action sur le terrain et peuvent pénétrer dans l’organisme soit par ingestion soit directement à partir de la peau.

De nombreuses huiles essentielles ont de très bonnes propriétés antibactériennes, antivirales et antifongiques, pouvant agir sur de nombreux germes. Elles sont donc utilisées dans les cosmétiques et produits de soin à titre de conservateur naturel. Ce sont également des substances odorantes puissantes et elles viennent parfumer ces mêmes produits. Enfin, elles sont utilisées pour leurs propriétés thérapeutiques : calmantes, circulatoires, stimulantes, etc.

Huiles essentielles et cosmétiques : un bon mélange ?

Le problème est qu’un nombre croissant de personnes se déclare intolérant aux huiles essentielles ou du moins à certaines substances présentes dans les produits quotidiens, notamment les cosmétiques.

Les huiles essentielles sont en effet des ingrédients puissants et « naturel » ne veut pour autant pas dire dénué de toxicité. Un certain nombre d’entre elles peuvent être allergisantes, irritantes, photosensibilisantes ou abortives. La principale crainte à leur égard est leur potentiel allergène et rares sont celles que l’on peut appliquer pures sur la peau sans avoir de souci.

Quasiment toutes les huiles essentielles contiennent un ou plusieurs des 26 allergènes répertoriés, et parfois dans des quantités importantes. Cependant, les huiles essentielles sont aussi et surtout des complexes de molécules, qui agissent en synergie. Les études menées par de grandes marques de cosmétiques naturels semblent montrer que les personnes peuvent être allergiques aux composés pris isolément mais pas à l’huile essentielle complète. A suivre …

A priori, les huiles essentielles ne posent aucun problème si elles sont soigneusement et correctement dosées et de qualité irréprochable. La législation européenne autorise jusqu’à 3 % d’H.E dans un produit, ce qui reste relativement élevé. Mais ce n’est pas nécessairement la quantité incorporée dans chaque produit qui pose problème, c’est la multiplication de l’exposition aux huiles essentielles à travers de nombreux produits qui finit par rendre les personnes sensibles.

Ici comme souvent, tout est donc question de dosage, de qualité et de fréquence.

Lodesse a fait le choix de ne pas en utiliser dans la formulation de ses baumes qui ne sont pas parfumés, ni conservés. Ce qui en fait des produits très doux et très efficaces pour nourrir la peau. A chacun d’en rajouter s’il le souhaite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *