L'univers des cosmétiques

Les huiles minérales sont-elles bonnes pour ma peau ?

Tout comme pour l’alimentation il y a le « bon gras » (les omégas 3, 6, 9 par ex.) et le « mauvais gras » (les acides gras saturés et trans-), pour la peau il y a des lipides qui rendent la peau plus belle, plus souple, plus confortable et d’autres qui font tout le contraire. Les huiles minérales sont très très largement utilisées en cosmétique (soin et maquillage). Pour quels bénéfices ?

Les huiles minérales qu’est-ce que c’est ?

Les huiles minérales sont extraites à l’aide de solvants très nocifs à partir du pétrole et sont composées de chaînes carbonées, sans aucune molécule d’oxygène (c’est important). Contrairement à ce que leur nom pourrait laisser penser, elles ne contiennent pas de minéraux ou substance nutritive. Ce sont des matières inertes.

Dans quel produit les trouve-t-on ?

Partout ! mais surtout en (para)pharmacie et en maquillage. Elles sont utilisées quasi-systématiquement pour les baumes lèvres, le maquillage (rouges à lèvres, bases de maquillage, fonds de teint, poudres et fards), les produits pour les cheveux, et dans la plupart des « préparations pharmaceutiques » à destination des peaux très sèches, squameuses ou eczémateuses.
Ce sont des ingrédients classiques en dermo-cosmétique officinale, utilisés depuis les débuts de la formulation en officine comme excipient de base. Il existe d’ailleurs à destination des laboratoires de dermo-cosmétique, beaucoup de pommades prêtes à l’emploi à base d’huile minérale, dans lesquelles il suffit d’ajouter quelques ingrédients et/ou actifs pour avoir un produit prêt à la vente.
Mais on les trouve aussi souvent, trop souvent, en cosmétique conventionnelle, dans des produits bon marché comme dans des produits vendus très (trop ?) chers.

Comment les repérer ?

Dans l’INCI, cherchez les noms suivants : Paraffinum liquidum – Paraffin – Petrolatum – Cera microcristallina – Synthetic wax – Ceresin – Polyisobutene – Isododecane – Isohexadecane – Ozokerite

Quel intérêt pour les fabriquants ?

Ces sont des huiles stables. Contrairement à une huile végétale qui est sensible à l’oxydation, l’huile minérale ne rancit jamais, puisqu’elle est inerte et ne contient pas d’acides gras ni de vitamines. Elle permet ainsi l’élaboration de produits très stables dans le temps, sans avoir besoin d’antioxydants.

Ces sont des huiles très bon marché. Ce sont les moins chères de tous les corps gras, étant souvent issues des déchets de l’industrie pétrolière. A titre de comparaison, une huile végétale basique, non bio, coûte environ 10 fois plus cher.
Ce sont des huiles occlusives. Elles permettent d’isoler le support concerné (peau, cheveu) de l’air et de l’humidité. Elles sont donc hydratantes (en théorie) par effet indirect, puisqu’elles vont empêcher l’évaporation de l’eau. On les retrouve ainsi dans beaucoup de préparations pharmaceutiques destinées aux peaux très sèches, squameuses ou eczémateuses.
Ces sont des huiles hypoallergéniques. Elle n’interagissent pas avec la peau et limitent le risque de réaction cutanée, d’où leur usage répandu en pharmacie.

Quel intérêt pour votre peau ?

Si vous n’avez pas une peau eczémateuse ou sujette à psoriasis chronique, aucun ! Et encore, pour ces peaux-là, il y a beaucoup mieux chez les végétaux.
Elles ne sont pas biocompatibles (assimilables par la peau). Les huiles minérales ne peuvent pas être absorbées par la peau car elles sont composées de chaînes d’hydrocarbures sans atomes d’oxygène qui ne peuvent être métabolisées par l’organisme. C’est un ingrédient « inerte ».

Elles étouffent la peau. Elles restent à la surface de la peau sans pénétrer. Ce faisant, elles piègent les toxines et les déchets et bouchent les pores. La sécrétion de sueur est empêchée et la respiration naturelle de la peau entravée. Or la peau est l’un des 5 émonctoires principaux de l’organisme (= organe chargé de traiter et d’évacuer les déchets) et il est donc fondamental de laisser la peau respirer. Ceci est très vrai dans les produits de maquillage du teint où elles causent souvent des boutons, mais aussi dans les produits capillaires qui vont causer des folliculites et contrecarrer l’écoulement du sébum sur les longueurs, d’où une sécheresse accrue des cheveux malgré un apport conséquent de gras via ces pommades à l’huile minérale.
Elles … déshydratent ! La trop grande occlusivité de ces huiles conduit à dissoudre le ciment intercellulaire et entraine une … déshydratation ! Elles humectent la peau au départ mais le manque physiologique de céramides (nécessaires à l’hydratation) n’étant pas compensé, la peau finit par se déshydrater.
Elles sont en conclusion particulièrement adaptées pour … polir le plancher, fabriquer des bougies, huiles de graissage, lubrifier le moteur de votre voiture, etc.

Les Soins LODESSE n’utilisent que des huiles et autres lipides exclusivement d’origine végétale et parfaitement biocompatibles (donc assimilables par votre peau). Notre association lipidique brevetée reconstruit une barrière cutanée respirante et non occlusive, apporte des céramides végétales nécessaires à une parfaite hydratation et restaure l’équilibre lipidique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *