Prendre soin de sa peau

Prendre soin de votre peau à 60 ans

A 60 ans, le rebondi des tissus n’est plus parfait, les contours n’ont plus le même galbe mais, en principe, vous avez gagné en expérience, en connaissance de vous-mêmes, en confiance, en sérénité … et en lumière.

C’est cette lumière intérieure que je vous propose de faire briller dans cet article.

Le plus important à 60 ans, c’est l’énergie et l’éclat

Si vous en doutez, observez comment vous-même regardez les femmes de la soixantaine : est-ce que vous regardez les signes de l’âge ou est-ce que vous regardez leur allure générale, ce qu’elles dégagent ?
Pour accentuer votre éclat et votre énergie naturels, il y a quelques points clés dans le visage.

Le premier, c’est un beau sourire.

Avec des dents blanches, belles, régulières, ancrées, qui sourit à la vie et croque dedans à pleines dents. Ce n’est pas un hasard si les stars américaines se font souvent refaire les dents : des dents blanches et saines renvoient une impression immédiate de vitalité.

Ensuite l’éclat des yeux.

Avec l’âge, les yeux peuvent devenir un peu vitreux ce qui ternit le regard. Si vous portez des lunettes, n’hésitez pas à choisir un modèle original, créatif, avec des couleurs et du caractère qui apportera de la lumière et de l’énergie au visage.
Un peu de mascara ne nuira pas.

Enfin, l’éclat du teint.

Pour l’entretenir, traitez régulièrement les petites taches de vieillesse qui apparaissent deci delà au laser ou à l’azote (nous en avons parlé dans un article précédent).
Aidez la microcirculation en vous pinçant dès que vous y pensez, faites du sport, du hammam, du Iyashi Dôme, respirez, oxygénez.
Pour apporter de l’éclat, j’aime beaucoup les eaux / blush liquides teintés qui donnent aux pommettes et aux lèvres un effet rosé très naturel et subtil, comme celles de Benefit, Nars ou Armani, sans le côté matière rajoutée un peu lourd parfois des fards et poudres.
Notre blog ami Make My Beauty vous donnera prochainement des conseils spécifiques.

Et si  certaines rides, un peu de trop relâchement ou des creux trop prononcés vous gênent, que faire ?

En général, à part génétique fantastique, des rides sont installées, ainsi qu’un certain relâchement cutané. C’est le lot de tous et de toutes, autant l’accepter avec sagesse et avec le sourire.

Si vous souhaitez néanmoins améliorer certains aspects qui vous gênent beaucoup, inutile de dépenser des fortunes en crèmes anti-rides et anti-relâchement, tournez-vous plutôt vers la médecine esthétique pour remonter l’ovale du visage et combler les creux. Il y a aujourd’hui énormément de techniques douces donnant de très bons résultats.
Mais il vaut mieux ne pas attendre que les rides soient trop marquées (comme sur les lèvres par exemple) pour essayer d’y remédier. Il faut s’entretenir, au sens « prendre soin soi » régulièrement.
Il est bien évidemment toujours possible et souhaitable de stimuler votre peau et les conseils que je vous avais donnés pour la cinquantaine restent en partie valable.
Mais si vous n’avez pas commencé tôt à stimuler votre peau et son renouvellement, il est ensuite plus difficile de la stimuler avec de bons résultats. C’est comme les muscles ou la souplesse : si vous n’avez jamais fait de sport, ce sera beaucoup plus laborieux à 60 ans de créer un muscle qui n’a jamais travaillé.

Pour vous sentir bien dans votre peau, les cosmétiques peuvent vous apporter du confort avant tout

Ce que les femmes d’une soixantaine d’années nous disent rechercher en premier lieu, c’est du confort. C’est ce que les cosmétiques et surtout Lodesse peuvent vous apporter de plus important.

Pour celles qui ne le savent pas, les soins Lodesse présentent la particularité de redonner à la peau ses propres lipides, en version végétale, et dans des proportions spécialement étudiées pour combler les besoins et les carences à différents âges. Parmi les lipides fondamentaux pour l’épiderme, je vous ai déjà parlé du cholestérol. Les peaux matures perdent ce précieux cholestérol (cela a été traité dans un article spécifique) et il est important de leur en redonner pour maintenir l’équilibre (on parle d’homéostasie) cutanée.

C’est entre autres la présence de cholestérol qui fera la différence pour les peaux « matures » et notamment après 60 ans.

Vous trouverez du cholestérol en proportion significative dans les Baume n°3 et Baume Corps. C’est la colle qui va remailler et recoller les cellules entre elles pour assurer une meilleure barrière et donc un confort durable.

Et puis bien sûr, vous faire dorloter avec des massages

La peau est un organe de perception sensorielle et émotionnelle. Il y a une parenté très proche entre la peau et le système nerveux : dans l’embryon, les cellules cutanées et nerveuses sont indifférenciées. Une fois la croissance achevée, on compte en moyenne 12 mètres de fibres nerveuses et jusqu’à 2500 cellules sensorielles par cm2 de peau.
La peau est également un système endocrinien et le toucher permet de sécréter des endorphines. Il apaise, calme, équilibre, agit donc contre le stress cellulaire, facteur important de vieillissement.
Auto-massez vous le plus souvent possible, demandez à un proche de le faire, faites des massages en ; institut (je ne présente plus le soin Lodesse qui est un long moment de bien-être complet).

Se faire masser, s’auto-masser, le toucher d’une façon générale sont des gestes très importants. C’est aussi de l’amour, de la tendresse qui passent par les mains et qui font du bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *